Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 10:02

avoté

Où sont passés les votes blancs ???
Dimanche 22 avril, tous les Français ont pu assister au premier tour des élections présidentielles 2012. Les
résultats arrivent et là, surprise tout le monde a le droit à son pourcentage de taux de participation sauf … sauf
tout ceux qui ont voté blanc …! Alors voilà ce que j'essaie de faire comprendre en vain, à mes amis qui se
déplacent à chaque élection, jusqu'aux urnes pour soulager leurs consciences en allant déposer une
enveloppe vide dans une boîte … Hollande et Sarkozizi vous remercient de votre geste mais apparemment tout le
monde s'en branle !!! En effet, après avoir suivi de manière scrupuleuse le déroulement des élections on nous
a communiqué en premier le chiffre des abstentionnistes (ceux qui ne ce sont pas déplacé voter) 21,3%. On
nous a ensuite communiqué les chiffres respectifs de chaque candidat soit :
François Hollande : 28,63%
Nicolas Sarkozy : 27,18%
Marine Le Pen : 17,90%
JL Mélenchon : 11,11%
François Bayrou : 9,13%
Eva Joly : 2,31%
N Dupont-Aignan : 1,79%
Philippe Poutou : 1,15%
Nathalie Arthaud : 0,56%
J Cheminade : 0,25%
Total : 100,01%
Allez, ne chipotons pas, disons 100%, donc si je reste logique tout en respectant scrupuleusement les
informations et les chiffres si incontestables de nos médias donnés en pâture ; sur 34 millions de votants au
premier tour ,100,01% ont voté pour un des 10 candidats ... Mais où sont passé les votes blancs ??? et les
votes nuls ??? On ne sait pas !!!
Donc résumons :
21,3% d'abstention
78,7% de participation
sur 78,7% de participation, 100,01% ont voté pour un des dix candidats … mais bien sur !!! Donc voilà la
démocratie comme elle s'exerce et nous est présentée aujourd'hui c'est un scandale !! Car personne et je dis
bien personne, sur aucune chaîne de médias, n'aborde ce point qui devrait rendre nul cette élection car un des
fondamentaux de base n'est même pas respecté. Cela reviendrait à faire volontairement disparaître et occulter le
score d'un des candidats inconcevable et pourtant constatez par vous même cette mascarade …
Rappelons quand même, que François Hollande, durant cette campagne disait de sa propre bouche, qu'il fallait
absolument tenir compte des votes blancs … ça ne devrait même pas être un débat mais une évidence dans
une DEMOCRATIE.
Décidément plus c'est gros plus ça passe

Published by Mr V2 - dans Mr V2
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 17:36

rage.jpg

Je tenais à rendre hommage à un révolutionnaire Marseillais Charlie BAUER qui nous a quitté le 7
août 2011 bien trop tôt ...
Voici une définition très précise de ce qu'est un révolutionnaire et c'est précisément ce que nous
sommes alors on ne lâchera rien la révolution des consciences a commencé le combat continue ...
On se bat avec la rage,
On se bat pour nos rêves,
On se bat pour l'évolution, nous sommes révolutionnaires.

 

Published by Mr V2 - dans Mr V2
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 12:04

economie.jpg

Afin que certain(e)s ne pensent pas que nous faisons que critiquer sans rien apporter comme proposition
réalisable et concrète voici trois idées précises qui doivent être mis en place si on veut éviter le pire car sans
être devin (l'économie ne produit pas de miracle) on peut dire que nous sommes au devant d'une crise
économique mondiale majeur qui fera passer la crise de 1929/31 pour un amuse bouche ….
Premièrement il faut désarmer les marchés financiers. Cela passe notamment par la séparation radicale et
non simplement cosmétique des banques de dêpot et des banques d'investissement, ainsi que par la repirse
en main du système de crédit par les pouvoirs publics, à travers la mutation vers un système socialisé de
crédit en clair, nationalisation des banques ! Il est aussi nécessaire de priver les marchés financiers des
instruments qui leur ont permis, grâce à la déreglementation financière, de transfortmer la finance en un
gigantesque casino ! Parallélement, l'objectif est de retirer aux marchés financiers la clé du financement des
Etats en permettant à la banque centrale européenne de garantir ou plus simplement de racheter les dettes
publiques ce qui réduirait considérablement le coût de ces dettes.
Secondo, il faut réformer la fiscalité afin de réduire les inégalités. Les propositions consistent à supprimer les
niches fiscales et à créer deux nouvelles tranches d'imposition :
. à 50% pour les revenus supérieur à 10 smic
. et un taux confiscatoire de 100% au-delà de 20 smic (ce qui équivaut à plafonner les revenus au-delà
de ce seuil)
D'autres propositions doivent aussi réformer la fiscalité des revenus des dirigeants. Bénéfice collatéral de
cette réforme fiscale : cela redonnera au gouvernement les moyens de financer des politiques sociales
ambitieuses, une urgente nécessité avec plus de 8 millions de pauvres et une bonne moitié de chômeurs sans
indemnisation. Concrètement, il s'agit de relever les garanties de base (salaire minimum, minima sociaux,
retraite de base, couverture santé), mais aussi de développer les services publics existants (l'hôpital
notamment) et d'étendre ces services publics à la prise en charge de la dépendance et des questions de
logement.
Tersio, pour lutter contre le chômage et le sous-emploi (plus de 5 millions de demandeurs inscrit au pôle
emploi aujourd'hui) plusieurs chapitres convergent vers la nécessité d'appronfondir la réduction collective du
temps de travail. Certains auteurs soulignent à ce propos l'hypocrisie du discours libéral qui pousse des cris
d'orfraie dès qu'on évoque toute forme collective de réduction du temps de travail (RTT), mais qui
s'accommode très bien d'un chômage et d'un sous-emploi massif qui organise cette nécessaire RTT sous la
forme la plus violente et la plus inégalitaire.
Voilà ce qu'il est possible de faire et voilà ce qu'aucun représentant poilitique ne dit de gauche comme de
droite en passant par les extrèmes alors si vous cherchiez une raison de plus de ne pas voter en voilà une à
bon entendeur ….. !!!!

Published by Mr V2 - dans Mr V2
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 21:21

Article-Neoliberalisme--1-1-copie.jpg

LE VIRUS DONT SEUL LE PEUPLE A L'ENTIDOTTE !!!

«Tous les grands gouvernements du monde ceux d'aujourd'hui et ceux d'hier, n'ont été que des bandes de voleurs, associés afin de piller, de conquérir et de réduire leurs frères humains en esclavage.

Et leurs lois, comme ils les appellent, ne représentent que les ententes qu'ils ont jugé nécessaires de conclure afin de maintenir leur organisation et d'agir de concert pour dépouiller les autres et les réduire en esclavage et pour assurer à chacun sa part convenue du butin.

Toutes ces lois n'imposent pas plus d'obligation que n'en créent les ententes que les brigands, les bandits et les pirates jugent utile de conclure entre eux.»

Lysander SPOONER

(loi naturelle ou la science de la justice 1882)

Pour imposer leur idéologie les néolibéraux ont élaboré, au fil des ans, une redoutable stratégie d'encerclement de la pensée.

Cette stratégie repose en bonne partie sur l'action d'un réseau planétaire de propagande, d'intoxication et d'endoctrinement qui sait faire entendre sa voix polymorphe à toutes les tribunes. Largement conçu dans les think tank, la propagande néolibérale emprunte par la suite plusieurs courroies de transmission.

L'éducation est devenue l'une de ces courroies les plus importantes.

Soutenu par une propagande et un prosélytisme incessants qui empruntent à répétition les multiples relais d'un réseau tentaculaire de contrôle des esprits, les réformes néolibérale s'imposent peu à peu dans les consciences anesthésiées des démocraties occidentales.

Dans ces pays, au nom d'un nécessaire «réalisme», tous les partis, de droite comme de gauche, adoptent des mesures qui sapent

chaque jour d'avantage l'État social au profit du marché.

Mais ailleurs, là où la propagande ne connait pas les mêmes succès, surtout dans les pays en développement d'autres solutions s'imposent.

Des solutions drastiques car derrière ces beaux concepts d'ordre spontané et d'harmonie des intérêts dans un marché libre, par delà la panacée de la «main invisible» que se cache-t-il réellement ???

Quelles étaient les véritables motivations des banquiers et des industriels qui ont financé la mise sur pied du réseau néolibéral ???

Dans les années 1980, sous la houlette de Tchatcher et Reagan, plusieurs pays adoptent des réformes qui visent à déréglementer les marchés financiers.

Or en permettant aux capitaux de circuler librement, les États accroîtront considérablement la puissance des grands spéculateurs institutionnels :

. Edge Funds (fons spéculatifs)

. Banque commerciales

. Fonds de pension

. Compagnies d'assurance …

Désormais en position de force ceux-ci agiront comme une nouvelle courroie de transmission de l'idéologie néolibérale, en étant à même de contraindre les États les plus récalcitrants, à accélérer la libéralisation de leurs économies. Parmi les méthodes utilisées pour ce faire, les attaques spéculatives se révèlent particulièrement efficaces et dévastatrices. Certes les nouveaux habits de l'empereur sont tissés de mécanismes complexes, propres à rebuter les esprits les plus curieux.

Mais si le colonialisme change de visage, son but demeure le même : la concentration du capital.

La campagne de la libéralisation de l'économie menée par les marchés financiers n'aurait pas connu le même succès sans la précieuse collaboration des institutions de Bretton Woods qui constituent également d'importantes courroies de transmission de l'idéologie néolibérale :

. le FMI

. Banque Mondiale (BM)

. OMC (ancien GATT)

Le FMI et la BM furent mis sur pied en 1944 pour assurer la stabilité des taux de change et soutenir la reconstruction des pays dévastés par la seconde guerre mondiale.

Avec le temps, toutefois les États Unis et l'Europe ont considérablement infléchi le mandat des institutions soeurs basées à Washington.

En effet, peu après la décision unilatérale des États Unis en 1971 de mettre fin au système monétaire international le FMI et la BM se virent investis d'une toute nouvelle mission: Imposer au pays en développement la libéralisation de leur économie en fixant comme «conditionnalité» à l'octroi de tout prêt l'adoption d'une série de mesures néolibérales.

Certes les marchés financiers et les institutions de Bretton Woods sont devenues les instruments privilégiés de la conquête néolibérale. Mais il se trouve toujours des pays qui refusent obstinément d'entrer dans cette marche forcée.

C'est alors que le colonialisme délaisse ses habits neufs et se présente sous ses vieux oripeaux guerriers.

De la fracture de la Yougoslavie, jusqu'à la guerre en Afghanistan, en passant par le Darfour, les conflits de l'après guerre froide s'articulent autour d'enjeux très différents de ceux que nous présente la propagande occidentale sous le jour d'un nouvel «humanisme militaire».

Le contrôle des ressources mais également des flux financiers et des espaces géostratégiques, au même titre que les diktats du FMI, de la BM ou de l'OMC, assoient la domination des grandes corporations et des grands détenteurs de capitaux sur l'ensemble de la planète.

Aussi, les gouvernements coloniaux installés par les conquérants ont tôt fait d'adopter les dogmes de l'idéologie néolibérale et l'encerclement est complet.

Article-Neoliberalisme--1-3-copie.jpg

Published by Mr V2 - dans Mr V2
commenter cet article

clownreporter

Farfouiller

VOXPOP, le livre !

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

couverture

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Les Rubriques:

 devousàvous

JT

antidette

oligarchie

boycott

Anonymous News

Articles

isupportanonymous

stopacta

tacticalfm

AnonGLobal